Coaching De L’être Cholet

Etre attentif à ses besoins

3475119574_34aed99c0f

Si je ne réponds pas à mes besoins qui y répondra ?

Et pourtant nous sommes conscients d’être parfois dépendants en partie des autres pour satisfaire nos besoins.

La clé qui ouvrirait toutes les portes de nos besoins ne serait-elle pas  la communication ?

Déjà la communication à soi :
Nous avons parfois des besoins profonds que nous n’exprimons pas, les reconnaître nous permettrait d’en faire un levier pour avancer, mais nous pouvons persister  à les ignorer voire même à les nier…

Dans la relation à l’autre :
J’exprime mon besoin…
Je n’attends pas que l’autre satisfasse mon besoin…
Je n’impose pas à l’autre la satisfaction de mon besoin : je m’ouvre, nous partageons, nous échangeons, nous trouvons le juste équilibre,  nous trouvons des compromis qui respectent l’autre.
TOUT EST DANS LA COMMUNICATION, L’ECHANGE, LE PARTAGE, L’OUVERTURE.
Il ne peut, à mon avis, en être autrement.

Dans la vie professionnelle :
Cette manière de communiquer en exprimant nos besoins, nous permettrait de fonctionner dans la coopération, c’est-à-dire l’entraide qui satisfait à la fois les besoins des uns et des autres.

Dans la vie personnelle :
Il est important de choisir ses relations en fonction de qui on est, de son fonctionnement, de ses valeurs et ensuite l’amour de soi et l’amour des autres feront que nous trouverons les solutions pour vivre ENSEMBLE en étant soi-même.
Si chacun gère de son côté ses propres besoins sans tenir compte de l’autre, ce n’est  plus de la liberté  et de l’autonomie mais de l’individualisme…

A propos de l’expression des besoins, j’ai envie de partager avec vous le livre de Thomas d’Ansembourg  « Cessez d’être gentil soyez vrai !  Être avec les autres en restant soi-même ».

Ce livre nous fait prendre conscience de l’importance d’exprimer sa vérité dans le respect des autres et dans le respect de ce que l’on est. C’est une invitation à reprogrammer notre façon de nous exprimer, notre façon de nous dire.
Il pourrait se résumer à cette phrase : « dans le chemin vers l’autre, nous ne pouvons faire l’économie du chemin vers soi ».

21248095-portrait-de-femme-attirante-avec-des-lunettes-isole-sur-blanc

L’auteur nous présente les enjeux de la communication par une démarche en 4 points :

1-    L’observation (sans jugement ni interprétation) : prendre conscience que nous réagissons à quelque chose

2-   Que cela suscite un sentiment

3-   Qui nous renseigne sur un besoin

4-   Qui nous invite à formuler une demande (négociable)  ou à faire une action concrète

Le sentiment, selon qu’il est agréable ou désagréable, fonctionne donc comme un signal lumineux sur un tableau de bord, qui nous informe si un besoin  est comblé ou ne l’est pas.

Etant conscient du besoin que nous avons  nommé, nous nous éveillons à la possibilité d’une solution. L’identifier permet de sortir de la confusion qui ajoute au mal-être.

Cet ouvrage, enrichi d’illustrations, exemples d’échanges, exercices, en version communication « classique » et en version « Communication Non Violente », est un outil intéressant dans l’accompagnement. Pour l’auteur,  l’empathie, c’est écouter au bon endroit : écouter…puis refléter  les sentiments et besoins au-delà de ce que la personne dit, c’est lui tendre une  perche qui l’invite à se situer intérieurement.

Il évoque également l’importance de donner du sens : si nous imposons nos demandes (pour la satisfaction de nos besoins) comme des exigences, nous obtenons soit la soumission, soit la rébellion, et pas la rencontre. Respecter une règle implique qu’on la comprenne : tant que nous ignorons qu’une règle est une tentative pour exprimer ou illustrer une valeur dans la vie quotidienne, nous avons tendance à la vivre comme une contrainte énervante.

Alors, bonne lecture si je vous ai donné l’envie d’aller à cette rencontre…

isabelle

Coach-Facilitatrice de Changements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.